Auto Fast
Inspiré par son grand frère: La semi automation commutable permettant de parfaites Attack  en fonction des valeurs choisies par l'utilisateur.

Lire les détails

Le réglage du temps d‘attaque joue un rôle important dans le comportement du compresseur. Son paramétrage est donc une étape importante qui peut selon le contenue dynamique de la source s‘avérer difficile, que ce soit une piste seule, ou un mix stéréo complet.

Si un réglage très court est choisi, le compresseur pourra attraper les rapides pointes de niveau, mais le sustain du signal sera aussi du coup processé, ce qui peut se traduire parfois par une distorsion audible. Des temps d‘attaque plus longs réduisent d‘une façon non négligeable la distorsion mais le compresseur devient alors trop lent sur les transitoires les plus fortes.

C‘est là que la fonction Auto Fast rentre en jeux. Si vous réglez le temps d‘attaque sur 80 ms et enclenchez le mode Auto Fast, le temps d‘attaque sera automatiquement réduit sur les transitoires les plus courtes et fortes. Le compresseur réduit très rapidement le signal, l‘empêchant ainsi de passer à travers.

Le temps d‘attaque revient directement et automatiquement à son réglage de départ. L‘Auto Fast permet au compresseur d‘être rapide, mais uniquement lorsque c‘est nécessaire. Cette fonction agit seulement sur les transitoires les plus courtes et fortes; autrement les réglages de départ gardent la priorité.

Anti Log
Cette courbe de Release alternative suit une progression antilogarithmique plutôt que linéaire, amplifiant ainsi le résultat.

Lire les détails

Le réglage du release a quant à lui une influence importante sur la plus ou moins grande transparence de la compression. En règle général, lorsqu‘on cherche une action discrète du compresseur on utilisera des courbes de release linéaires ou logarithmiques.

Une courbe de release logarithmique se caractérise par des paramètres temporels raccourcissant au fur et à mesure que la compression augmente. L‘avantage de ce phénomène réside dans le fait que les signaux forts et courts (comme les éléments d‘une batterie) ont un release court, alors que le reste est processé avec un release plus long.

Si on cherche à l‘inverse un effet plus marqué ou quelque chose de plus créatif ou original, il s‘avère alors plus intéressant de regarder les choses d‘un angle opposé. On offre ainsi avec l‘mpressor la possibilité de passer d‘une courbe de release linéaire à anti-logarithmique.

L‘Anti Log fonctionne exactement à l‘opposé d‘une courbe logarithmique: Lorsque le seuil de compression est dépassé et que le compresseur commence à travailler le release est plus long au début. En revanche, lorsque le signal d‘entrée décroît, le temps de relâchement du compresseur se raccourci.

Un circuit indépendant permet à ce processus d‘être effectif quelque soit le montant de réduction de gain. Que le compresseur réduise de 10, 15, ou 20 dB, la courbe reste la même au début et accélère vers la fin. D‘incroyables effets de compression sont ainsi réalisables en utilisant un seul et unique bouton.

Ratios Négatifs
La courbe de compression s'arque et descend! Ca pompe, ça joue en reverse, etc. - de supers effets de compression.

Lire les détails

Ratios négatifs– Qu'est-ce que cela veut dire exactement? Pour le savoir il vaut mieux d'abord se pencher sur comment fonctionne le ratio d'un compresseur:

• 1:1 Le signal reste linéaire, il n'y a pas de compression.
• 1:2 Après avoir passé le seuil (threshold) à partir duquel on commence à compresser, une augmentation de 2 dB à l'entrée donne une augmentation effective de 1 dB à la sortie.
• 1:∞ Après avoir passé le seuil, le signal de sortie reste le même quelque soit l'augmentation du niveau d'entrée (limiteur).

Avec un ratio négatif la courbe de compression s'arquet décroit en deçà du seuil. Plus le niveau d'entrée est élevé, plus le niveau de sortie diminue...parfait pour des effets de compression bien rythmés. Pour avoir un aperçu de l'extrême torture infligée à l'enveloppe du signal on pourra également engager le Gain Reduction Limiter...succès garanti!

Vers l'infini et au delà avec l'mpressor!...;-)

Filtre Audio
Comme l'alpha, l'mpressor dispose de filtres “Niveau” et en raison de son orientation plus créative, les réglages sont plus extrèmes.

Lire les détails

Lire les détails

Ce filtre est le spécialiste des changements de timbres. Il se compose de deux réglages par canal et permet d‘obtenir en deux temps trois mouvements des résultats très efficaces. On appréciera de l‘avoir là où un filtre shelf serait trop limité, où un filtre paramétrique serait non justifié.

Sa fonction principale est de changer la balance entre les graves et les aigues. Le principe est assez similaire à celui d‘une balance à bascule: En fonction du réglage qu‘on aura adopté sur le potard de fréquence, les fréquences se trouvant en dessous de cette fréquence « pivot » sont « boostées » alors que celles se trouvant au-dessus sont atténuées (ou vice-versa).

En « boostant » et « cutant » autour d‘une région du spectre, on arrivera plus facilement à changer le timbre d‘une piste (‘bright‘/‘dark‘) qu‘en utilisant d‘autres égaliseurs. La fréquence « pivot » pourra être choisie entre 26 Hz et 2,2 kHz, ou 260 Hz et 22 kHz (en activant le bouton x10).

Les caractéristiques du filtre changent aux extrémités de ses réglages: Le potentiomètre tourné à fond à gauche permet d‘obtenir un filtre passe-bas; le tourner à fond à droite donne un filtre passe-haut. Le volume pouvant baisser ou monter d‘une manière assez importante, corrigez-le à l‘aide du potentiomètre de gain.

Sidechain Externe
Vous voulez déclencher la compression à partir d'une bande de fréquences ou accentuer le groove? L'entrée sidechain commutable rend presque tout possible!

Lire les détails

L'entrée sidechain externe permet au compresseur d'être contrôlé par un signal autre que celui présent à ses entrées/sorties. Si le bouton SC Extern est activé, la compression sera alors commandée par le signal connecté à l'entrée sidechain physique située à l'arrière de l'mpressor.

Un doublon préalablement égalisé différemment du signal d'entrée principal et connecté à l'entrée sidechain externe permettra par exemple de changer le focus du compresseur sur une partie différente du spectre audio. Une autre application typique consiste à envoyer le pied de grosse caisse sur l'entrée sidechain externe et faire compresser le signal principal en rythme avec ce dernier et ainsi augmenter l'impression de rythme de l'ensemble.

Les options créatives sont quasi infinies. La compression peut-être déclenchée en rythme, syncopée, ou à contre temps et ce à la volée! Des instruments individuels peuvent se voir donner plus de place dans le mix en fonction de leur rythme, des sons jusqu'alors statiques deviennent plus vivants et captivants...!

Les entrées sidechain externes sont équipées de filtres passe-haut fixés à 80Hz à 6dB/octave afin de réduire l'influence du grave sur la compression et conserver un effet aussi équilibré que possible.

Important: Pour que cette fonction du plugin de l'mpressor fonctionne votre logiciel doit supporter la fonction sidechain!

Limiteur de Réduction de Gain
Vous pouvez déterminer le montant maximum de compression que vous désirez voir appliqué à la source, et ce quelques soient les autres réglages, ou le niveau d'entrée!

Lire les détails

Une des fonctions spéciales de l‘mpressor est le limiteur de réduction de gain sur le courant de contrôle virtuel du compresseur. Ce limiteur ne se trouve pas dans le circuit audio, mais dans le circuit de contrôle du compresseur. Une fois actif, il limite le gain du courant de contrôle au niveau choisi sur le potentiomètre de réglage. En résumé: Quelque soit le niveau d‘entrée le montant de réduction de gain n‘excèdera jamais la valeur choisie sur le potard de GR Limit.

Imaginez le fader d‘une console de mixage comme image, avec votre main bougeant le fader pour « jouer » du compresseur. Si le fader était maintenant limité par un morceau de ruban adhésif, le compresseur ne pourrait réduire le signal qu‘à hauteur de ce niveau. Si le niveau d‘entrée baissait brutalement en dessous de cette limite, le fader serait monté de la même manière.

En revanche, si le niveau du signal augmentait davantage, le fader serait bloqué par le ruban adhésif et ne pourrait ainsi être monté, le niveau de sortie augmentant alors de la même manière que le signal d‘entrée.

Les moments forts d‘un arrangement peuvent garder leur dynamique car le GR Limit empêchera de dépasser les limites imposées. Des effets très intéressants peuvent être facilement obtenus, tels que du ducking ou de l‘expansion où seuls les passages les plus faibles sont réduits sans changer le reste de la dynamique.

Vraie Emulation
On a réussi à recréer dans les moindres détails le comportement dynamique et sonore de la version hardware pour enfin en profiter dans le domaine numérique.

Lire les détails

Lire les détails

Reproduire une machine analogique complexe dans le domaine numérique n'est pas une mince affaire, surtout si la machine en question est de conception 'discrete' comme l'mpressor.

La première tache consiste à isoler les différents composants électroniques en modules de fonction. Ces modules sont traduits pas à pas en codes pour ensuite être reassemblés dans la version virtuelle de la machine.

Ce premier résultat est ensuite mesuré très précisément et comparé laborieusement à la version hardware pour parvenir à obtenir les mêmes caractéristiques de fonctionnement. Le travail sur l'interface utilisateur (photographie, retouches et rendus) se fait dans le même temps.

L'étape finale est celle de la calibration du comportement des différents potards pour pouvoir atteindre les mêmes sensations que le 'vrai'. Pour finir, le code final est adapté aux différents standards (RTAS/VST/AU/TDM/AAX...) et installé au sein de routines d'installation.

Oversampling
Afin d'avoir le meilleur rendu dans les résolutions inférieures, l'mpressor plugin bénéficie d'un oversampling lui permettant de travailler aux meilleurs fréquences d'échantillonnage.

Lire les détails

Lire les détails

Le taux d'échantillonnage plus élevé bénéficie à l'mpressor plugin de deux façons: D'abord, il réagit aux changements de modulation de la source plus rapidement, ce qui est primordial si  on a réglé un temps d'attack court. Ensuite, la tension de contrôle virtuelle générée, et par conséquent le comportement du compresseur, devient plus précis du fait du plus grand nombre de points de mesure disponibles.

L'mpressor plugin emploie la technique d'oversampling afin de conserver ces avantages même si de faibles résolutions sont utilisées. Le taux d'échantillonnage de base du projet est multiplié par un certain facteur à l'intérieur du plugin permettant de le faire fonctionner à son meilleur niveau de performance sans devoir régler tout le projet à un taux plus élevé.

Ce procédé consomme plus de ressources CPU mais le résultat sonore parle de lui même. L'mpressor plugin utilise l'oversampling en fonction des règles suivantes:

• Taux d'échantillonnage plus bas que 50 kHz: 4x oversampling
• Taux d'échantillonnage plus bas que 100 kHz: 2x oversampling
• Taux d'échantillonnage plus haut que 100 kHz: no oversampling

Support de la roue de souris
Régler des paramètres avec la souris est parfois pénible, c'est pourquoi les commandes de l'mpressor peuvent être facilement modifiées à l'aide de la roue de souris.

Lire les détails

Lire les détails

Vous n'avez pas forcément besoin de cliquer et bouger la souris pour ajuster un des potards de l'mpressor. Essayez plutôt d'utiliser la roue de souris. Vous n'avez pas pour ça à cliquer sur un potard en particulier. Les combinaisons suivantes vous donneront encore plus de précision:

Mode “fin”
VST: Shift + roue de souris
AU: Shift + roue de souris
RTAS/TDM: Ctrl/Cmd + roue de souris

Réglages standards
VST: Ctrl/Cmd + roue de souris
AU: Alt + roue de souris
RTAS/TDM: Alt + roue de souris

Linéaire/Circulaire
VST: Alt